Accueil / Nouveautés / Tsiono zindji de Salim Ali Amir

Tsiono zindji de Salim Ali Amir

20,00 

Peu d’artistes auront été aussi prolifiques dans leurs compositions, divers dans leurs répertoires, pertinents et complets dans leurs regards sur la société, et n’aura eu une voix aussi engagée au service de la société qui les entourent, que Salim Ali Amir. Jamais œuvre d’artiste n’aura été une avec sa société et ne l’aura aussi profondément marquée.

Jamais la plume d’un auteur, le regard d’un compositeur et la voie d’un interprète n’auront épousé, aussi de près et aussi fidèlement les idéaux, les comportements, les inquiétudes, les combats, les cris, les joies et les peines des peuples d’ici et d’ailleurs et, au-delà, de son monde et de son temps.

Format : 14 x 21 cm | 210 pages
ISBN : : 978-2-37097-91-6

Catégories : ,

Description

Salim Ali Amir, un poète-chanteur, héritier du métissage culturel indianocéanique

Dans la société comorienne, la poésie orale chantée ou psalmodiée est une grande source, certes de communication, mais aussi de connaissance des hommes, plus particulièrement. Le Comorien chante à l’accouchement et à la mort. Poésie religieuse et profane cohabitent équitablement, sans qu’il y ait un antagonisme idéologique. Cette littérature n’est pas figée, mais parsemée de nuances et de variantes dialectales que le poète-chanteur véhicule constamment. Salim Ali Amir en est un des véhicules vivants.

À l’origine, une éducation au chant religieux(Kaswida)

Dès son enfance, dans les années 1976-1977, le père de Salim l’emmenait chez l’ancien Mufti Al Habib Omar Bin Sumet pour l’initier au chantKaswida: chant religieux islamique. Il a commencé à se produire sur les planches lors des cérémonies du Maulid, marquant la naissance du Prophète Mohammad. C’était l’occasion, pour le jeune Salim, passionné de musique, de se distinguer grâce à sa voix qui ne pouvait laisser personne indifférente. Pour lui, le kswida qui l’a lancé, dans le répertoire des grands musiciens comoriens, s’intituleAsubuhi bada min twalantwihi, (litt. Le matin commence à apparaître). Autrement dit, Salim Ali Amir s’est levé tôt pour emprunter la carrière des honneurs et les chemins sinueux de la gloire. Ce fut le début d’une heureuse aventure.

Informations complémentaires

Color

Red, White

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Tsiono zindji de Salim Ali Amir”