Mohamed Ahmed-Chamanga

Spread the love

Mohamed Ahmed-Chamanga est un linguiste, enseignant, chercheur et écrivain comorien né à Ouani (Ndzuwani (Anjouan)) en 1952. Il a notamment travaillé pour le développement et la reconnaissance de la culture comorienne, notamment à travers les contes en shikomori. Il est le directeur-créateur de Komédit, la première maison d’édition comorienne.

L’orthographe est définie comme étant un « ensemble de règles et d’usages définis comme norme pour écrire les mots d’une langue donnée… »
Parler une langue est donc une chose ; savoir l’écrire en est une autre. L’écriture d’une langue requiert en effet un long processus d’apprentissage. La maîtrise des lettres et des signes qui rendent les sons de la langue est la première étape à franchir avant d’aborder la question de l’écriture des mots et de leur coupure.
Bien que la langue comorienne ait été écrite depuis fort longtemps, d’abord avec les lettres arabes, puis ces dernières décennies de plus en plus avec les lettres latines, la question de l’orthographe est restée le parent pauvre du système d’écriture du comorien. C’est donc ainsi quechaque scripteur y va de son intuition. Ce qui donne souvent plusieurs orthographes possibles pourun mot. Même dans les écrits des institutions officielles, on constate beaucoup d’approximations et
de fantaisies.